Le Dalaï Lama: Arrêtez de prier pour Paris – les humains ont créé ce problème et les humains doivent le résoudre

Dalai-Lama

Le Dalaï Lama a prodigué des conseils remarquablement sages pour faire face à l’attaque terroriste de Paris.

Ne priez pas pour Paris – travaillez pour la paix, a-t-il dit à Deutsche Welle, une radio allemande.

« Nous ne pouvons pas résoudre ce problème uniquement par la prière », a déclaré le chef spirituel.

« Je suis bouddhiste et je crois en la prière.

Mais les humains ont créé ce problème, et maintenant, nous demandons à Dieu de le résoudre.

C’est illogique. Dieu dirait, réglez le problème vous-même parce que vous l’avez créé en premier lieu ».

Il a ajouté ses espoirs que les antécédents de violence du 20ème siècle ne continuent pas à apparaître dans l’actuel.

« Nous avons besoin d’une approche systématique pour favoriser les valeurs humanistes, l’unité et l’harmonie, » a-t-il dit.

« Si nous commençons à le faire maintenant, il y a un espoir que ce siècle sera différent du précédent.

C’est dans l’intérêt de tout le monde.

Alors laissez-nous travailler pour la paix au sein de nos familles et de la société, et n’attendez pas l’aide de Dieu, de Bouddha ou des gouvernements. »

Dans ce que le Friendly Atheist a décrit comme ressembler à de l’Humanisme, le Dalaï Lama a également déclaré que la plupart des violences proviennent de problèmes superficiels.

« En outre, les problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui sont le résultat de différences superficielles au sujet des confessions religieuses et des nationalités, » a-t-il dit à DW.

« Nous sommes un seul peuple. »

Il a également dit qu’il s’en remettait au peuple du Tibet s’ils voulaient continuer à avoir des Dalaï Lamas comme chefs à l’avenir.

« Si les gens pensent que cette institution n’est plus pertinente, elle devrait être abolie.

Je ne suis plus impliqué dans les questions politiques », a-t-il dit.

« Je suis seulement préoccupé par le bien-être du Tibet. »

Source : Rawstory

http://www.sante-nutrition.org/

Si ce que vous venez de lire vous parle, partagez le sur votre page Facebook, merci.

Leave A Response

* Denotes Required Field